Expert en marketing digital, Guillaume Guersan accompagne les entreprises dans leur transformation digitale et leur stratégie web. En parallèle, il partage son expertise sur son blog guillaumeguersan.com.

On l’a rencontré pour une interview inédite !

Bonjour Guillaume, pour commencer, je te laisse te présenter en quelques mots !

Guillaume Guersan, Freelance en marketing digital, depuis plusieurs années j’aide mes clients à générer plus de leads et de clients en ligne notamment grâce au Search (SEO et Google Ads) et à la publicité sur les réseaux sociaux. J’ai notamment lancé mon blog (guersanguillaume.com) depuis quelques temps déjà, j’y partage mes expériences et des conseils sur les sujets du marketing digital et du Freelancing. En parallèle, je me lance également dans la formation en ligne.

Tu es un véritable couteau suisse du webmarketing : SEA, Content Marketing, SEO, formation webmarketing… Quand as-tu décidé de te lancer et pourquoi ?

A la base, je me suis lancé en tant que Freelance à côté d’une activité salariée afin de monter plus rapidement en compétences et développer un complément de revenu. Aujourd’hui c’est mon métier. Pourquoi le web ? Tout simplement car le digital a redistribué les cartes et c’est une formidable opportunité pour les PME, startups, etc. Au départ, je travaillais dans une petite entreprise française sur le marché BtoB du poste de travail et de la virtualisation. Ses concurrents sont Dell, Microsoft, Citrix, etc … des très grands groupes internationaux. Forcément, les leviers classiques de la publicité digitale étaient inaccessibles pour nous. Ils ont des budgets tellement importants à dépenser que les enchères consommaient notre budget en une journée. On s’est donc tourné vers des solutions plus intelligentes et notamment l’Inbound Marketing et le SEO ce qui a clairement redistribué les cartes.

Le digital a redistribué les cartes et c’est une formidable opportunité pour les PME, startups, etc.

Quelles sont les problématiques les plus rencontrées par tes clients ?

Développer leur trafic. C’est très compliqué. Souvent, il y a une véritable volonté de développer son activité en ligne, on crée un site top mais on oublie tout le travail qu’il y a à faire derrière. Surtout, on se lance un peu sur tout en même temps : réseaux sociaux, YouTube, site web … du coup on ne parvient pas à atteindre ses objectifs et on se dit « en fait, ça ne sert à rien ». Pire encore pour les nouveaux acteurs et les nouvelles entreprises : tout est à faire. La réputation, l’image de marque, l’acquisition, la fidélisation, … ils doivent donc faire des choix au départ. J’essaye alors de les aider du mieux que je peux. Cela passe par exemple par la franchise de dire « non, ne mettez pas tout votre budget sur tel levier ».

Sur internet, même si l’on est dans l’univers de l’immédiateté, les résultats marketing eux ne peuvent pas être immédiats

Quelles sont, selon toi, les éléments stratégiques à prioriser lorsqu’on souhaite lancer son business ou améliorer ses performances ?

Se concentrer sur les leviers les plus ROIstes et accepter la phase d’apprentissage. Beaucoup pensent qu’en faisant appel à la bonne personne on parviendra à des résultats immédiats. Sauf que sur internet, même si l’on est dans l’univers de l’immédiateté, les résultats marketing eux ne peuvent pas être immédiats. Il faut accepter d’apprendre la première année, ne pas se mettre la pression. Il faut tester différents canaux, différentes stratégies et mesurer et documenter tout ce que l’on fait. Ainsi, la seconde année, on sait exactement où investir son budget marketing digital.

Selon toi, quelle place doit-on faire au content marketing dans une stratégie digitale ?

Le contenu est le pilier de toute stratégie marketing digital. Auparavant, les consommateurs acceptaient de consommer de la pub car au niveau éditorial, nous étions limités : TV, radio et papier. Aujourd’hui, avec internet, il y en a pour tous les goûts et tout le monde peut éditer du bon contenu ; surtout les passionnés qui proposent donc du contenu très engageant. Une marque doit donc devenir son propre média et proposer des contenus intéressants. Bien sûr, c’est du dit et redit, mais ça me semble important.

A ton avis, quelle est la bonne recette d’un blog influent ?

Un contenu authentique. C’est-à-dire que pour qu’un blog soit engageant, le lecteur, en plus d’avoir accès à une information utile, doit sentir l’âme du créateur. C’est pour cela que si on compare un blog influent et un magazine en ligne d’un journal, sur le premier on verra des commentaires. Alors que sur le second, à moins qu’il soit polémique, on ne verra aucun commentaire. Finalement, c’est la discussion qui fait qu’un blog est influent, et pas seulement le trafic.

Tu es très actif sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, dirais-tu que c’est indispensable aujourd’hui ?

Twitter, c’est la place de l’information. Donc oui selon moi c’est indispensable d’y être présent, au moins un minimum, y relayer ses articles. Même si depuis quelques années, j’ai l’impression que Twitter est de moins en moins engageant. Il me permet personnellement de générer du trafic. Le réseau social qui aujourd’hui me donne le plus d’interaction est quand même LinkedIn ; c’est le plus professionnel aussi et j’ai l’impression que c’est celui sur lequel les discussions sont les plus intéressantes.

Quelle est la place selon toi des réseaux sociaux dans une stratégie de content marketing ?

Comme je le disais concernant la recette d’un blog influent, le plus important c’est la discussion. Si la partie « commentaires » d’un article de blog peut permettre une discussion, les réseaux sociaux sont un prolongement. De plus, les réseaux sociaux peuvent permettre de toucher son réseau de niveau 2 et c’est un formidable vecteur d’acquisition. Typiquement, quand je publie sur Twitter ou LinkedIn et que les posts sont partagés, je vois un réel gain de trafic sur mon blog. Par contre, ce sont des discussions qu’il faut surveille. Par rapport à un blog, on ne contrôle rien (ou presque).

Les articles sponsorisés sont un superbe moyen de rentabiliser son blog tout en faisant ce qu’on aime 

As-tu déjà eu recours à des partenariats rémunérés type articles sponsorisés ? (ou e-book, webinaire..)

Oui, aussi bien en tant qu’annonceur qu’en tant qu’éditeur. Les articles sponsorisés sont un superbe moyen de rentabiliser son blog tout en faisant ce qu’on aime : partager des contenus de qualité. Pour l’annonceur, j’y vois 3 gros avantages : 

  • le SEO, car un lien depuis un article améliorera son référencement naturel ;
  • la notoriété, car on profitera du trafic du blog sur lequel on publie, on touchera donc son audience et on pourra réutiliser son article dans e cadre de campagnes de communication ou de sa stratégie Social Selling
  • commercial, car le blog nous amènera potentiellement des clients ou des prospects.

Comment imagines-tu la publicité en ligne d’ici 5-10 ans ?

C’est très compliqué, tout porte à croire qu’on se dirige vers l’apogée du native advertising mais on commence déjà à apercevoir des aspects négatifs, des abus, comme la publicité plus classique d’autrefois. Donc d’ici 10 ans, cela va encore changer et notamment via de nouveaux canaux de communication.