Exercer le métier de blogueur influent n’est pas forcément synonyme de richesse illimitée et de dolce vita, bien au contraire. Nombreux sont ces entrepreneurs à vivre sous le seuil de pauvreté. Alors, simple choix de vie ou pression des marques ? On a tenté de décrypter cette mauvaise tendance qui touche la Blogosphère.

Les blogueurs passionnés qui vivent d’amour et d’eau fraîche

Il y en a ! Si certains pensent uniquement au business et aux chiffres qu’ils feront grâce aux placements de produits et aux articles sponsorisés, d’autres ont une mentalité bien différente. Et oui, le blogueur influent et passionné qui vit uniquement d’amour et d’eau fraîche et qui n’a pas que le mot « monétisation » à la bouche existe…

Selon une étude de NoWhereElse, les blogueurs de moins de 30 ans représenteraient 58% des blogueurs francophones. Toujours d’après cette même étude, 28% des blogueurs déclarent bloguer encore uniquement pour le plaisir. Une tendance qui ne cesse de se renouveler au fil des années…

Il y a quelques mois, l’Express L’expansion mettait en lumière l’ouvrage de Brooke Erin Duffy, une chercheuse de l’université américaine de Yale qui racontait comment ces apprentis « influenceurs » passaient rapidement du rêve à la (triste) réalité.

Qu’il s’agisse d’un choix durement réfléchi ou d’un problème de rémunération avec les marques suivi des nombreuses dépenses pour des posts de qualité, de nombreux blogueurs ne peuvent, à l’heure actuelle, pas vivre de leur activité.

Être un blogueur influent et pauvre pour booster sa créativité

Alors que certains multiplient les publicités et les posts sponsorisés pour générer des leads, augmenter le nombre de visiteurs uniques et vivre de leur blog, d’autres doivent user de créativitépour exister.

C’est notamment le cas de l’étudiante belge de 19 ans détentrice du blog « Le Carnet Pétillant » qui, sans le moindre complexe, a affiché le fait de ne pas avoir une vie de rêve, même en étant blogueuse. Elle écrit notamment :

Être une blogueuse pauvre, cela booste la créativité. Hé oui. Tu n’as pas d’argent pour t’acheter telle paire de chaussures ou tel produit de beauté, il faut bien trouver d’autres sujets. Tu dois donc réfléchir, te creuser la tête, te servir de ce que tu as. Et tu dois créer du contenu avec les moyens que tu as.

Source : LeCarnetPétillant.com

Parler le langage de tout le monde

Pour gagner en visibilité, il est souvent conseillé au blogueur influent de parler un dialecte accessible à tous. Cela peut normalement passer par le placement de produits ou les articles « test ».

Et pour cause, selon le blog Le Carnet Pétillant, « parler de produits que les gens ne peuvent pas s’acheter, cela crée de la frustration, de l’envie et ce n’est pas sain comme sentiments ». Parler le langage de tout le monde permet de rendre accessible un produit et donc de toucher une cible susceptible d’être réellement intéressée pour un acte d’achat.

Les blogueurs opposés à toute forme de publicité, ça existe !

Proposer de la publicité (agressive ou discrète) permet de monétiser son blog et de gagner en visibilité. Miratech avait réalisé une étude montrant que les internautes passent 6,58% du temps sur les publicités. 

Pour contrer cette tendance, certains blogueurs ne lésinent pas sur les moyens de montrer leur mécontentement. Leur moyen d’agir ? Ne faire aucune publicité sur leurs blogs.

Et oui, les blogueurs qui sont fermement opposés à toute forme de publicité, ça existe ! Ceux qui ne vont pas, comme étudié plus haut, user de nombreuses techniques pour créer un contenu authentique et pertinent, le tout sans être sponsorisés.

Le blog La Lune Mauve a donné en quelques mots son avis :

Ce qui me dérange, c’est la publicité, les placements produits et les partenariats entre des marques et une personnalité numérique que je suis, mais aussi la récurrence de cette publicité.Ce matraquage publicitaire a beau être joli et soigné, ça n’en reste pas moins du matraquage publicitaire.

Source : LaLuneMauve.fr

Beaucoup de travail pour peu de revenus

Le scandale de Karine St Michel

Le ratio travail fourni et salaire reçu n’est pas forcément en adéquation chez le blogueur influent. Parmi les nombreux cas existants, celui de Karine St Michel est certainement le plus parlant.

Ancienne participante d’Occupation Double, Karine a livré un témoignage plus qu’inattendu, balayant d’un revers tous les préjugés selon lesquels les influenceurs possèdent un compte en banque dépassant les espérances.

C’est via le réseau social Instagram que le mannequin s’est exprimée sur le fait de vivre en dessous du seuil de pauvreté puisqu’elle gagne 20 000$ par année avec ses contrats.

« Je vous annonce que mon salaire annuel se situe sous le seuil de la pauvreté. Je désire faire comprendre aux gens à quel point je travaille fort sur mon contenu Instagram et mes projets, sans faire d’argent. Être influenceur/artiste, c’est un travail temps plein. Il faut passer des heures et des heures par semaine à faire des photoshoots, à planifier des stories (pas tous, mais certains), à écrire les textes que nous allons mettre sous nos photos, à être actif sur les plateformes des autres pour conserver ou améliorer nos statistiques, etc. ».

Source : InstagramKarineSt-Michel

Ex-personnalité de téléralité, Karine St Michel a autant choqué qu’ému sa communauté. Faisant, par cette occasion, tomber les nombreux tabous liés aux revenus des influenceurs.

La première année compliquée de Radin Malin Blog

Outre les personnalités publiques, certains blogueurs affichent clairement leurs difficultés à vivre de leurs blogs. Parmi eux, Radin Malin Blog basé sur des astuces économiques, écologiques,…

Dans un billet très détaillé et surtout très transparent, l’auteur du blog témoignait ouvertement des difficultés à lancer son blog…la première année.

Ouvert en 2014, après avoir visionné la vidéo du Youtubeur Poisson Fécond sur les revenus des Youtubeurs, Radin Malin Blog a traversé vents et marées pour se faire une place parmi les blogs influents. Parmi les problèmes rencontrés :

  • Des « galères techniques » vis-à-vis de l’hébergement, de choisir un nom de domaine, de l’installation des plug-ins, des logiciels…,
  • Des « galères administratives » notamment liées à l’ouverture d’un statut auto-entrepreneur et des nombreux formulaires à remplir,
  • Une rentabilité existante (puisque Radin Malin Blog a gagné 1000 euros en un an) mais faible après déduction des différentes dépenses.

Mais Radin Malin Blog a, dans l’ensemble, connu une évolution considérable, notamment sur :

  • Le nombre de visiteurs par jour passé rapidement de 20 à 1000 en l’espace de quelques mois,
  • Les initiatives « gagnant-gagnant », autrement dit les partenariats qui n’ont eu de cesse de s’accroître dans le temps.

Plus de galères certes qui ont conduit Radin Malin Blog à user de créativité pour se faire connaître mais aussi des victoires grâce un travail de fond sur le long terme.

Les marques qui abusent de leur pouvoir

Depuis quelques temps, les marques usent et abusent de l’influence marketing et du marketing de contenu (ou « content marketing) pour leurs stratégies de communication dans le cadre du lancement de leur(s) produit(s) ou pour toucher une cible précise. Seulement voilà, comme pour de nombreux leviers marketing, les limites sont nombreuses et les problèmes s’accumulent.

Dans un précédent article, nous vous présentions le terrible constat de ces marques qui ne rémunèrent pas les influenceurs. Qu’il s’agisse de s’associer à une marque gratuitement pour le prestige ou le temps d’un échange commercial, les abus sont nombreux de la part des grandes enseignes et les blogueurs influents sont souvent victimes de ces méfaits.

Le « dès qu’il y a contenu, il y a rémunération » n’est malheureusement pas monnaie courante chez les marques et les scandales se multiplient à la vitesse de l’éclair.

C’est sur les réseaux sociaux que les influenceurs et autres blogueurs élèvent la voix et tentent de s’allier pour lutter contre cette mauvaise tendance.

Les partenariats contre visibilité

Certaines marques qui ne proposent pas de rémunération aux blogueurs, leur proposent en revanche de gagner en visibilité. Si, dans certains cas, cela s’avère être vrai, ce n’est pas toujours le résultat final.

Comme Atelier Entreprises le rappelle, les partenariats et les échanges de visibilité sont des moyens hautement efficaces. L’échange de visibilité est, de nos jours, le moyen le plus utilisé et le plus répandu pour lier un partenariat.

Cet échange de bons procédés peut prendre plusieurs formes. Par exemple, vous pouvez proposer à une marque d’afficher votre logo sur son site et de faire de même en échange.

Il est conseillé aux blogueurs de s’allier à une entreprise appartenant à un secteur d’activité complémentaire au sien, une thématique proche, pour garder une certaine cohérence (notamment dans la ligne éditoriale) et éviter le mauvais contenu.

Les partenariats contre dotations

Selon les Définitions Marketing, une dotation correspond à l’ensemble des prix ou lots dans le cadre d’un jeu-concours promotionnel. Le choix de la dotation est un facteur clé de réussite d’un jeu-concours. La dotation doit être adaptée à l’univers produit et à la cible.

Proposés par les marques à certains influenceurs, ces partenariats font grand bruit. La cause ? Une vidéo d’une Youtubeuse très connue en France.

Il y a quelques semaines, EnjoyPhoenix a crée le buzz suite à une vidéo expliquant à sa communauté le nombre hallucinant de produits qu’elle recevait par les marques. La Youtubeuse annonçait, via cette vidéo largement partagée, s’être désinscrite de toutes les listes de diffusion de communication de presse.

Une intention radicale et motivée également par l’impact écologique des emballages de ces produits…

Source : YoutubeEnjoyPhoenix

L’avénement des articles sponsorisés : Getfluence gère tout !

blogueur-influent-getfluence-plateforme-site

Boostez vos revenus en fixant vos prix (en euros pas en dotations !)

Avant d’entrer dans le coeur du sujet et de savoir en quoi Getfluence peut être un levier dans l’avénement de vos articles sponsorisés, rien de tel qu’un focus.

30% des internautes réalisent leurs achats grâce aux médias et blogs influents.

Source : SiteOfficielGetfluence

Une raison de plus pour mieux gérer vos articles sponsorisés et y prêter la plus grande importance. Grâce un abonnement 100% gratuit et à vie et un accompagnement méticuleux, Getfluence vous propose :

  • D’ajouter votre site influent à son catalogue,
  • De gérer au mieux vos propositions reçues (ou de les laisser gérer, c’est vous qui choisissez),
  • De recevoir vos gains rapidement (à partir de 5 euros de gains).

Grâce à Getfluence, vous boostez votre visibilité en ligne et vos revenus.

Optez pour la tranquillité financière

Pour ne pas perdre vos mesures et surtout garder un suivi sur vos différentes campagnes, Getfluence vous propose sa plateforme.

Getfluence vous offre aussi une certaine tranquillité financière puisque vous gérez (ou vous laissez les équipes le faire) vos gains.

Avec des outils performants, Getfluence fait office de plateforme centralisée et d’intermédiaire de confiance. À la clé, des gains de productivité des deux côtés et un deal gagnant-gagnant.

Valorisez votre ligne éditoriale (n’acceptez que les annonceurs qui vous correspondent)

Getfluence aime la précision. C’est, en partie, pour cette raison que la mise en relation avec les annonceurs est réalisée de manière qualitative. Le but ? Correspondre au mieux à votre ligne éditoriale et à votre blog.

En s’adaptant à vos besoins, Getfluence vous permet de conserver votre liberté, de fixer les règles du jeu et de collaborer avec des annonceurs qui correspondent le plus à votre image.

Inscrit sur le catalogue des sites influents de Getfluence, les propositions ne manqueront pas d’affluer. À vous donc de choisir les annonceurs avec qui vous souhaitez collaborer (pour le meilleur… et c’est tout !).

Fidélisez vos annonceurs partenaires (générez un revenu fixe)

En générant un revenu fixe à vos annonceurs, vous leur proposez une constance qui peut faire toute la différence.

Le réseau de sites influents de Getfluence donne accès aux annonceurs à une audience massive pour une fraction de prix. C’est un moyen sûr d’expérimenter le potentiel des articles sponsorisés et de fidéliser vos annonceurs

Les blogueurs influents ne sont pas forcément les détenteurs de compte en banque indéfiniment remplis. Si, certains n’utilisent pas de publicité pour gagner en visibilité, d’autres peuvent être pris dans les filets des marques. Pour parer cette mauvaise tendance, Getfluence s’affiche comme un levier, une véritable solution du côté des éditeurs comme des annonceurs.