Le podcast est souvent oublié par les influenceurs, plus prompts à opérer sur Instagram, YouTube, ou sur un blog dédié. Résultat, la concurrence y est moins rude. Et pourtant, il existe bel et bien une demande.

État des lieux du podcast aux États-Unis

Allons droit au but : le podcast cartonne aux États-Unis ! Si vous en doutiez, il suffit de regarder les chiffres. Ainsi, en 2017, les revenus publicitaires liés aux podcasts représentaient déjà pas moins de 313 millions de dollars, et devraient atteindre 659 millions de dollars en 2020 (579 millions d’euros, plus d’un demi-milliard !). On parle donc bien d’une croissance de 110 % en 4 ans.

« Les chiffres fort de croissance témoignent de la reconnaissance des annonceurs : ces derniers considèrent le podcast comme une puissance plateforme pour toucher et engager leurs audiences. »

Anna Bager, Internet Advertising Bureau

Les usages du podcast pour les influenceurs en 2018

Mais d’où viennent ces revenus ? Pour l’essentiel, la publicité dans les podcasts consiste en un spot lu par l’hôte du dit podcast, tout simplement. Un influenceur peut donc être rémunéré pour ce placement produit dans son rendez-vous hebdomadaire avec son audience.

Tous les podcasts ne sont pas égaux ! Les plus prometteurs d’après l’IAB sont les suivants (le chiffre entre parenthèse indique la part des revenus publicitaires captés par ce segment de podcast) :

  • Arts et divertissement (17 %),
  • Gadgets et technologie (15 %),
  • News et politique, sujets de société (13 %),
  • Business (11 %).

Interview des influenceurs

C’est une autre possibilité pour un influenceur ne souhaitant pas nécessairement se lancer dans un podcast : être invité dans un podcast existant pour parler de son domaine de prédilection !

On peut en particulier citer le podcast des blogueurs par Mybloggers.fr, ou le podcast influence par socialmediapro.fr.

L’avenir du Podcast pour les influenceurs en 2019

Un secteur qui cherche son business model

Vous trouviez les tarifs souvent opaques dans le Marketing d’Influence, que ce soit côté Instagram ou articles sponsorisés ? Bien, tenez ma bière : voici venu les podcasts, le far-west des grilles tarifaires. Ne cherchez aucune tendance, aucune cohérence ni aucune transparence : chaque podcasteur pratique ses prix.

Les podcasts sont un nouveau médium pour les influenceurs, mais les coûts pour les annonceurs ne sont pas encore standardisés. Cliquez pour tweeter

Typiquement, trois types de spots sont offerts par un podcasteur aux annonceurs :

  • Pre‐roll : une pub de 15 à 30 secondes en début d’épisode,
  • Mid‐roll : une pub de 1 minute au milieu de l’épisode,
  • Post-roll : une pub de 15 à 30 secondes en toute fin d’épisode.

La même visibilité d’un podcast à l’autre pourra vous coûter 500 ou… 5000 euros. Mieux vaut donc faire un benchmark !

L’opacité ne s’arrête pas au coût, elle est aussi de mise pour le revenu. En effet, il est presque impossible pour un annonceur de déterminer exactement le ROI d’un spot dans un podcast. Pourquoi ? Parce que le podcast ne générera pas de ventes directes. En revanche, c’est un formidable boost de notoriété de marque.

L’avénement des influenceurs sur ce nouveau médium

Les influenceurs sont des créateurs. Et tandis que les plateformes Instagram ou YouTube sont saturées, ils trouvent avec le podcast un nouveau médium pour exprimer leur créativité, se connecter avec leur audience, et bien sûr (pas folles les guêpes) générer de nouvelles sources de revenus.

Leur incursion est d’autant plus la bienvenue que les influenceurs sont invités à bousculer le modèle traditionnel du spot de pub, en imaginant des partenariats plus créatifs avec les marques, comme ils ont déjà su le faire sur les blogs ou sur les réseaux sociaux.