Cela semble facile de devenir influenceur, mais ceux qui y sont parvenus vous tiendront tous le même discours : c’est le fruit de plusieurs années d’efforts et de travail. Ne vous découragez pas pour autant : voici 7 étapes à suivre pour maximiser vos chances de succès et peut-être même accélérer votre incursion dans le cercle des VIP du web.

Choisissez une niche ou un secteur porteur

Être influenceur oui, mais dans quel domaine ? Si vous voulez débuter dans la cuisine, les jeux vidéo ou la mode, bon courage : c’est complètement saturé ! Ne renoncez pas pour autant : il suffit de choisir une spécialité plus précise. Ainsi, devenir influenceur dans la cuisine vegan, dans les jeux vidéo massivement multi-joueurs ou dans la mode XXL sont des choix plus judicieux, ces niches étant moins saturées. Rien ne vous empêche ensuite d’élargir votre sujet une fois que vous aurez conquis une communauté de fidèles.

Être véritablement passionné

En réalité, il ne s’agit pas seulement de choisir froidement une spécialité, sous prétexte qu’elle est porteuse, si vous n’avez pas en tout premier lieu une affinité très forte pour celle-ci. En effet, le chemin vers l’influence acquise est semé d’embûches, et vous devrez faire face à des frustrations et des déconvenues. Sans compter l’absence de revenus au début. Bref, la seule manière d’être résilient est d’aimer ce que vous faites. En clair, d’être passionné.

Cela est d’autant plus vrai que cela se sentira dans les contenus que vous créerez. Votre audience saura reconnaître une vraie passion, et seule celle-ci sera vraiment inspirante pour eux.

Investir son temps

On ne devient pas influenceur sans y investir beaucoup, beaucoup de temps. Dans le meilleur des mondes, vous auriez les moyens de vivre de votre passion sans être rémunéré au début. Mais sinon, si vous avez besoin de conserver un emploi en parallèle, alors il va falloir accepter de passer plusieurs heures sur votre nouveau business, en parallèle de votre emploi traditionnel. On n’obtient rien sans rien, mais mieux vaut en avoir conscience avant de se lancer.

(Crédit photo : Nubia Navarro, Pexels)

Être créateur, pas curateur

L’essentiel des utilisateurs des réseaux sociaux comme Twitter ou Tumblr sont des curateurs : ils partagent du contenu déjà créé par d’autres. Ils copient bêtement aussi parfois, ou bien ils recyclent. Seuls 1 % des internautes créent véritablement du contenu ex nihilo, et vous voulez être de ceux-là.

Ne cherchez pas à créer en quantité : les algorithmes qui régissent le web, que ce soit ceux de Google ou de Facebook, tendent à favoriser les contenus riches, par exemple les textes de plus de 3000 caractères côté éditorial. Mieux vaut un contenu d’excellente qualité que dix sans grande valeur ajoutée.

Créer du contenu viral

Nous aimerions pouvoir dire que cet aspect n’entre pas en ligne de mire, mais vous publiez sur la toile et devez respecter les règles du jeu. Cela ne signifie pas forcément dénaturer votre contenu, ou pire, le standardiser. La créativité est virale. Mais elle l’est encore plus si votre œuvre joue sur l’émotion, l’interaction avec votre audience, ou l’humour. Pas facile ? Le mieux est de raconter une histoire. Le Story-telling est toujours d’actualité, et pas que du côté des marques. C’est en réalité ce qui fait le succès des influenceurs : s’impliquer personnellement dans leur contenu et tisser un lien authentique avec leur audience.

(Crédit photo : Andre Hunter, Unsplash)

La viralité n’est pas qu’une question de fond, c’est aussi une question de forme ! Cela signifie tout simplement mettre en valeur votre contenu avec des accroches efficaces, comme un titre intrigant, un visuel lisible, une intro claire, etc.

Définir une ligne éditoriale : un mix entre le divertissement et l’éducation

Si vous voulez devenir un blogueur ou un vidéaste influent il est capital de définir au préalable une ligne éditoriale. Quel sujet traiter et surtout comment ? Allez-vous employer un ton très pro ou plutôt familier ? Tutoyer votre audience ou la vouvoyer ?

La ligne éditoriale permet de donner une cohésion générale aux nombreux contenus créés. C’est le meilleur moyen de satisfaire jour après jour une audience, et donc la fidéliser sur la durée.

Se former continuellement aux techniques de marketing digital

La création de contenu constitue seulement la moitié du travail de l’influenceur. L’autre moitié consiste à promouvoir activement ce contenu.

La création de contenu constitue seulement la moitié du travail de l'influenceur. L'autre moitié consiste à promouvoir activement ce contenu. Cliquez pour tweeter

La publicité sociale est encore très accessible, profitez-en ! Avec Facebook Ads il est possible d’atteindre des milliers de personnes pour quelques euros. Il n’est pas excessif ou superflu de dépenser une cinquantaine d’euros par mois en promotion payée. C’est le coût d’un café par jour !

Ne dépensez pas de l’argent sur n’importe quel article ou vidéo. Soyez soucieux des signaux organiques. Si la sauce prend sur un contenu publié, boostez-le avec un peu de budget et démultipliez ainsi sa portée à moindre coût.