Si Google était un humain, il serait sacrément exigeant ! D’autant que personne ne connaît vraiment avec certitude ses critères. Et pourtant, il vous faut plaire à monsieur Google (ou madame, si vous préférez), sans quoi vous pouvez dire adieu à un trafic organique précieux. Mais alors comment faire ? Voici un récapitulatif aussi synthétique que possible sur les critères en jeu et les meilleurs leviers à activer.

Les principaux critères SEO connus

Google va évaluer deux grands aspects au moment d’« auditer » votre site.

1- Le contenu et la structure de votre site (le SEO online)

Google prend naturellement en compte la pertinence du contenu que vous publiez, sans grande surprise, et c’est tout l’enjeu pour leur algorithme de comprendre au mieux ce que contiennent vos pages, et quel est le contexte correspondant. De plus en plus, il est recommandé d’optimiser ce contenu pour vos visiteurs (humains), tant Google entraîne ses algorithmes à identifier et prioriser le contenu qui les satisfera. Bref, donner la priorité à la satisfaction de vos visiteurs, et Google devrait suivre !

Attention, la structure votre site doit aussi être optimisée pour faciliter le travail d’indexage des robots de Google (crawlers), sans quoi ils iront voir ailleurs et une partie de votre site pourrait ne pas être référencée ! Il existe plusieurs techniques pour ce faire, comme l’utilisation d’une arborescence équilibrée, la présence d’un header, ou encore la disponibilité d’une carte du site (site map) à la racine de votre site. Autant d’éléments techniques qui sont dévolus à un responsable SEO !

2- La réputation ou l’autorité de votre site (le SEO offline)

Aux débuts de l’internet, les moteurs de recherche ne considéraient que le contenu d’un site pour évaluer sa pertinence (le SEO online, vu plus haut). La vraie révolution de Google fût d’introduire la notion d’autorité du site, en gros sa réputation sur le web. Comment évaluer une dimension a priori si qualitative ? En prenant en compte le nombre de liens, les fameux backlinks, redirigeant depuis la toile sur le site en question. Plus des domaines variés redirigent vers votre site, plus il semble que vous fassiez autorité et donc Google priorisera votre site dans les résultats de recherche. Malin !

Cette réputation a longtemps été calculée par le Page Rank, l’indice phare de Google. Celui-ci a disparu (ou en tout cas il n’est plus public), mais il existe des alternatives pour connaître ce score toujours pertinent, en tête desquelles l’Autorité de Domaine.

Comment connaître son PageRank : les alternatives

Les spécificités de l’algorithme Colibri

L’algorithme de recherche de Google fut longtemps mis à jour de manière officielle. La dernière update officielle date de 2013. Depuis Google améliore le protocole sans bouleverser son fonctionnement. Finis donc les grands chambardements qui terrorisaient les responsables SEO.

Colibri est la dernière refonte majeure connue en date, et d’après Google, elle affecte 90 % des recherches, aussi il est intéressant de connaître ses spécificités :

  • Prend en compte l’intention de la recherche. Si un internaute recherche « météo » il est plus probable qu’il veuille simplement consulter les prévisions météo du jour pour sa ville, plutôt que la fiche Wikipédia dédiée à la météorologie.
  • Privilégie la pertinence du contenu. Ajouter des mots-clés dans une liste de tags ou même de manière artificielle ou non naturelle dans un texte n’est plus la recette miracle. Google reconnaît de plus en plus la richesse d’un contenu et son authenticité.
  • Identifie le comportement des internautes. Google sait si un internaute est satisfait du contenu d’une page ou non. En effet, si un lien visité ne le satisfait pas, il reviendra aux résultats de recherche et continuera sa navigation. Cela signifie qu’il faut garder un taux de rebond au plus bas, sans quoi Google vous sanctionnera !
  • Prêt pour la recherche intuitive ou vocale. Hummingbird a en réalité déjà subi une mise à jour, « Rankbrain », qui n’est autre qu’une sorte d’intelligence artificielle, capable de mieux interpréter une recherche formulée comme une phrase ou une question. Cela rend ainsi Google prêt pour la recherche vocale.

La réponse getfluence.com

Pourquoi getfluence.com répond au mieux à ses enjeux SEO avec son service de commande d’article sponsorisé ?

  1. Les 3000 blogs référencés sur la plateforme sont sélectionnés avec soin, et leur audience est vérifiée. Leur autorité de domaine est donc maximisée.
  2. Dès lors, avec un article sponsorisé redirigeant vers votre site, vous bénéficiez non seulement d’un trafic qualifié, mais aussi d’un backlink en or.
  3. Si plusieurs liens sont ainsi générés, Google interprétera cela à coup sûr comme un gage d’autorité de votre domaine. Votre propre PageRank n’en sera qu’augmenté.
  4. Avec un PageRank plus élevé, votre SEO est un succès : vos pages apparaissent plus haut dans les résultats de recherche. À vous le trafic organique !
Avec un article sponsorisé, un annonceur bénéficie non seulement de la notoriété et du trafic généré directement, mais aussi d'un backlink en or pour booster son SEO. Cliquez pour tweeter