Sur le blog de getfluence.com nous sommes toujours à l’affût des dernières tendances en matière de publicité native. Aujourd’hui nous abordons une tendance que vous n’aviez probablement pas vu venir : les assistants vocaux. Quel rapport avec le Marketing d’Influence ? Lisez cet article pour le découvrir !

Des possibilités infinies

Les assistants vocaux arrivent, et ils opèrent principalement sur des enceintes connectées, comme Amazon Echo ou Google Home. Vous devez d’abord comprendre qu’avec ces appareils, vous ne parlez pas seulement à l’intelligence artificielle disponible par défaut. En effet, un magasin d’applications est déjà disponible, sur lequel il est possible de télécharger de nouveaux assistants spécialisés. À terme, vous pourrez sûrement discuter avec l’assistant de n’importe quelle marque. Une question sur votre compte en banque : parlez-en à l’assistant HSBC ! L’assurance ? Axa vous répond. Quel meilleur trajet de métro pour rejoindre la place de l’Étoile : l’application vocale RATP vous indiquera le chemin.

(Crédit photo : capture d’écran Google)

Vous ne voyez toujours pas le rapport avec le Marketing d’Influence ? On y vient. Imaginez qu’en demandant des conseils décoration à votre assistant virtuel sur une application Ikea, par exemple « Ikea, quelle est la couleur tendance en décoration d’intérieur cette année », ce soit la voix de Valérie Damidot qui vous réponde ? Si c’est votre définition de l’enfer, désolé, prenons donc un autre exemple moins effrayant. Un conseil fitness ? « Donne-moi un plan d’entraînement facile pour muscler les abdos »: la voix de l’influenceur sport TiboInShape vous prodigue alors un exercice à réaliser en temps réel. 1, 2, 1, 2 !

Bref, pour personnaliser leur offre et la rendre attrayante, les marques devront faire mieux qu’une voix robotique et impersonnelle, et sans aucun doute, ce sont les influenceurs et leur charisme qui seront appelés à la rescousse.

Le retour en puissance des influenceurs stars

Les méga-influenceurs sont la cible de critiques depuis que les marketeurs ont constaté le faible taux d’engagement de leurs publications. Ainsi, constituer un pool de 10 macro-influenceurs se révèle souvent moins coûteux et générera plus d’engagement qu’un partenariat avec un influenceur star.

Le marketing vocal (appelons-le comme ça en attendant qu’un terme soit inventé) pourrait remettre les méga-influenceurs sur le devant de la scène. En effet, si le cerveau garde facilement en mémoire des centaines de visages, une voix est plus difficile à reconnaître et seul un nombre limité peut être vraiment mémorisé. Avez-vous déjà entendu à la radio une publicité mettant en scène un micro-influenceur ? Jamais ! Ce sont toujours des stars qui sont mises à contribution. Ce sera la même chose dans le cas de partenariats avec ces applications vocales. Les marques n’auront pas recours à un pool de micro-influenceurs, mais bien à un seul influenceur star qui prêtera sa voix pour l’occasion.

(Crédit photo : Gratisography, Pexels)

Beaucoup de gros influenceurs ont percé grâce à leur voix. Par exemple, dans le domaine du jeu vidéo, la plupart des streamers reconnus en ont fait leur atout principal. Le journal 20 Minutes avait ainsi mis à l’honneur Diablox9. L’article titré « Diablox9, voix du geek » (ça ne s’invente pas) louait la voix du YouTubeur vedette : « une diction claire, un débit bien rythmé. » Imaginez alors être coincé dans le dernier Zelda, et demander à une application, par exemple celle de jeuxvideo.com, de vous aider à débloquer la situation : si Diablox9 répondait en personne, la satisfaction client en serait démultiplié.

L’exemple d’Oprah Winfrey avec Hearst Corp. sur Amazon Alexa

Vous pensez que tout ceci reste à prouver ? Vous avez partiellement raison. Pourtant, déjà, des signes avant-coureurs annoncent la couleur. Le plus bel exemple à ce jour est le lancement par le géant de l’édition Hearst Corp. d’une application pour Alexa (« Skill » dans le jargon Amazon). Son nom ? O to Go. Son principe ? Chaque jour, les utilisateurs de Echo qui ont installé l’app peuvent demander à entendre une citation inspirante, histoire de les motiver à bien commencer la journée.

Banal ? Oui mais. La citation en question est lue par Oprah Winfrey elle-même, l’une des plus grandes leaders d’opinion aux USA. Et ça, ça change tout ! L’app aurait-elle aussi bien marché sans ça ? Certainement pas.

Une opportunité à saisir pour les marques

En bonne application du principe de la prime au premier entrant, ce sont les précurseurs qui tireront le plus profit de ce phénomène. Google Home ou Alexa représentent un vrai nouveau point de contact avec les consommateurs, comme il n’y en a pas eu depuis l’arrivée des smartphones (et leurs magasins d’apps). Mais plus encore, ceux qui dès le début comprennent l’atout des influenceurs tireront le mieux parti de ce nouveau medium.

Les annonceurs qui auront recours à des influenceurs tireront le meilleur parti du potentiel des assistants vocaux. Cliquez pour tweeter

Les assistants vocaux en sont encore à leurs débuts, mais ils sont bien partis pour faire partie de notre futur, et il n’est donc pas trop tôt pour déjà s’y intéresser !