À l’occasion de la 71e édition du Festival de Cannes, présidée par l’actrice Cate Blanchett, nous nous intéressons aux liens du marketing d’influence avec le cinéma. En effet, les réseaux sociaux et les influenceurs ont un impact de plus en plus grand dans cette industrie culturelle. Et désormais, pour les distributeurs lorsqu’il s’agit de promouvoir un film ou une série, le marketing d’influence fait partie intégrante de toute stratégie de promotion et cela pour plusieurs raisons.

Présence sur les réseaux sociaux et les blogs cinéma

Les canaux traditionnels comme la presse écrite, les festivals, les émissions spécialisées à la télévision ou à la radio jouent, malgré un effritement constant, encore un rôle important, particulièrement concernant la critique. Toutefois, cette dernière est parfois en décalage avec le public et c’est bien souvent le bouche à oreille qui est alors le facteur le plus efficace pour assurer le succès commercial et la popularité d’une œuvre dans les salles. C’est pourquoi internet et les réseaux sociaux ont ces dernières années pris une place décisive dans la promotion de nouvelles productions cinématographiques et télévisuelles.

Pour toucher un jeune public, il est crucial lors de la promotion d’un film ou d’une série d’être présent sur les réseaux sociaux et de travailler avec les influenceurs. (Crédit photo : Neonbrand, Unsplash)

Ainsi, toute bonne promotion doit obligatoirement se faire sur les réseaux sociaux. Outre la création d’un site officiel pour le film ou la série (avec si possible un contenu interactif et de qualité). Un teaser du film puis la bande annonce sont publiés sur YouTube. Les plateformes comme Facebook, Snapchat et Instagram doivent être investies, notamment pour toucher les jeunes générations (Y et Z) en y dévoilant des photos de tournage, des reportages, des interviews ou événements afin de susciter l’intérêt.

Pour renforcer cette présence web, il ne faut pas négliger les blogs et youtubeurs qui traitent de l’actualité cinématographique. En France, certains possèdent même une forte audience comme par exemple Le fossoyeurs de films ou Inthepanda. Ils représentent à tort ou à raison une parole plus individualisée et moins conventionnelle que la parole des critiques traditionnels (Télérama, Cahiers du cinéma, On aura tout vu, etc.). Il existe un rapport plus direct avec le public et plus interactif : les influenceurs répondent aux commentaires et lancent des débats. Un blog cinéma est souvent un gage d’authenticité, surtout pour les jeunes générations.

Identifier et collaborer avec les influenceurs digitaux

L’industrie du cinéma a commencé à investir pleinement l’influence marketing sur internet et courtise donc les blogueurs pertinents. Par exemple, avant la sortie d’un film, il est recommandé de les inviter au minimum pour l’avant-première. Un blogueur est à la base un passionné, il est donc aisé de trouver des propositions et des partenariats : reportage lors du tournage du film, proposer à un youtubeur l’interview d’un acteur ou encore l’inviter à un événement.

Plusieurs partenariats et initiatives sont possibles pour convaincre les influenceurs de promouvoir un film, une série ou une émission. (Crédit photo : Clem Onojeghuo, Pexels)

Le monde de la mode a déjà bien compris le pouvoir des influenceurs, ces derniers sont aujourd’hui au premier rang des défilés. Mais il ne faut pas uniquement considérer les blogueurs cinéma. En effet, les influenceurs lifestyle recommandent aussi films et séries en partageant des avis et sont justement au cœur du phénomène de bouche à oreille. De plus, une tendance lourde en 2018 en matière de marketing d’influence est l’intégration de tous les profils : recourir aux micro-inflenceurs peut se révéler intéressant même pour la promotion d’un film.

Acteurs versus influenceurs

Les acteurs sont des influenceurs au sens classique du terme puisqu’ils possèdent une notoriété et sont donc depuis longtemps courtisés par les marques. Par exemple Cate Blanchett, la présidente du jury à Cannes, est égérie Armani. La notoriété est aussi importante aux yeux des producteurs, car cela permet d’attirer plus facilement des spectateurs. Les acteurs sont jugés aussi sur le fait d’être bankable, c’est-à-dire rentables. Ils doivent donc faire la promotion des films, notamment sur les tapis rouges, plateaux de télévision et dans les magazines. Mais ils investissent aussi, ainsi que certains réalisateurs, les réseaux sociaux et notamment Instagram, souvent avec succès en constituant rapidement une grande communauté de followers.

Les acteurs sont des influenceurs, mais ils utilisent aussi les réseaux sociaux pour entretenir et augmenter une notoriété, promouvoir un film ou même un produit. (Crédit photo, Pixabay, Pexels)

À l’inverse, il existe des influenceurs sur le web, particulièrement sur YouTube, qui sont aujourd’hui devenus des acteurs à la télévision ou au cinéma. En France, on peut citer notamment Norman, Alison Wheeler, le duo du Palmashow, Mister V, Cyprien, etc. Beaucoup sont d’abord des humoristes sur le web qui possèdent un nombre élevé de fans et de followers et des millions de vues sur certaines vidéos et sont donc considérés comme des influenceurs. La télévision mais aussi le cinéma ont rapidement reconnu le potentiel et l’intérêt de collaborer avec eux, soit pour animer des émissions, soit pour faire partie du casting d’un film.

Enfin, on doit noter l’apparition des plateformes digitales comme Netflix, Hulu ou Amazon Prime qui bouleversent fortement le marché du cinéma mais aussi la manière de promouvoir et de regarder un film ou une série.

L’influencer marketing permet aussi de réaliser une promotion efficace à moindre coût et devient la clef pour créer un bouche à oreille positif. Cette technique est idéale pour les petites et moyennes productions et va continuer à gagner en importance. Pour connaître les évolutions du marketing d’influence, vous pouvez suivre notre blog et le compte Twitter @bylinkjuice pour les dernières actualités.