Le Marketing d’Influence est un segment relativement récent du marketing en ligne, et il est bien parti pour s’imposer sur la durée. Cela ne veut pas dire qu’il ne subira pas de transformations, bien au contraire. Plongez dans le futur du Marketing d’Influence, avec au menu : diversification, nano-infuenceurs et blockchain.

Un monde d’influence

Soyons réalistes : le Marketing d’Influence se résume encore aujourd’hui en grande partie à du placement produit par des Instastars, ces gros influenceurs qui ont percé sur le réseau social de photos Instagram. En 2018, 87 % des webmarketeurs mentionnent Instagram comme leur plateforme de choix numéro un en matière d’Influencer Marketing (source). Seule exception à la limite, le secteur précurseur des jeux vidéo, où c’est YouTube qui reste dominant pour des raisons évidentes.

L’influence est pourtant une réalité très fluide, qui ne peut être limitée à Instagram. Les vlogueurs, les blogueurs spécialisés, les twittos, et même les journalistes sont autant d’influenceurs dont la légitimité est souvent supérieure à celle des adeptes d’Instagram. En clair, la définition d’un influenceur est amenée à s’élargir.

Les profils des influenceurs étant très variés, le Marketing d’Influence devra sortir du carcan des réseaux sociaux habituels. (Crédit photo : Stokpic, Pexels)

Le Marketing d’Influence a donc vocation à englober non seulement l’Influencer Strategy, mais aussi potentiellement les relations extérieures ou les partenariats avec d’autres médias ou marques. Les métiers liés au Marketing d’Influence vont de plus en plus se confondre avec ceux de Chargé de Relations Presse, de Responsable des Partenariats, voire de Business Development Manager, et les frontières s’atténuer entre tous ces segments.

En la matière, getfluence.com est un précurseur : la plateforme met en relation les marques avec les médias et blogs influents. Une manière de sortir du carcan des réseaux sociaux et de développer son influence auprès d’audiences qualifiées.

L’émergence des nano-influenceurs

Tout a commencé avec les méga-influenceurs, ces stars des réseaux sociaux avec généralement plus d’un million d’abonnés. Mais, en 2017, les marques ont réalisé que les micro-influenceurs jouissaient de taux d’engagement plus élevés encore, et elles se sont tournées vers ces profils plus confidentiels. 2018 est depuis attendue comme l’année du micro-Influencer Marketing (cf. notre billet les tendances lourdes en 2018).

Certains influenceurs ne drainent une base d’abonnés que de quelques centaines de personnes. Mais si ces derniers sont exactement votre cible, alors un partenariat fait sens. (Crédit Photo : Mustafa ezz, Pexels)

L’étau va encore se resserrer. Faites place aux nano-influenceurs, c’est-à-dire à peu près monsieur tout le monde, disposant de 100 à quelques milliers de contacts ou abonnés sur les réseaux sociaux. Voici leurs forces :

  • Un taux d’engagement incomparable. Faible base d’abonnés oblige, ils jouissent d’un reach préservé. L’écart donne le tournis : d’après une étude de Digiday, les nano-influenceurs affichent un taux d’engagement cinq fois plus élevé (8,7 % versus un ridicule 1,7 % pour les méga-influenceurs).
  • L’oreille de leurs abonnés. Étant donné qu’ils n’assaillent pas leur réseau de placements produits intempestifs comme certaines instastars, leur base est beaucoup plus réceptive à une nouvelle recommandation. Mieux, une partie de leurs abonnés est composée de vraies relations, voire des amis, beaucoup plus sensibles à leurs publications.
  • L’accès à toutes les niches, sans exception. Pour certains secteurs ultra-spécialisés, il peut être fastidieux voire impossible de trouver des méga, des macro ou même des micro-influenceurs. En revanche, toute niche a forcément ses nano-influenceurs.
  • Un ROI incomparable. Le recours à des nano-influenceurs représente un coût infiniment inférieur à celui des méga. Bien sûr, pour atteindre le même volume, il convient de traiter avec plus d’un nano-influenceur… Mais les marques vont automatiser ces relations, en particulier via des plateformes de Brand Advocacy ou des services basés sur la chaîne de blocs (cf. ci-dessous).

À terme, les réseaux sociaux pourraient devenir en toile de fond des social marketplaces, où toute publication relative à une marque, par qui que ce soit, pourra être rémunérée, à hauteur de l’influence de son auteur. C’est par exemple l’objectif revendiqué par SocialMedia.Market, une place de marché décentralisée qui permettra à quiconque de monétiser son influence.

Les nouvelles plateformes d’Advocacy

Et si les meilleurs influenceurs étaient déjà dans le giron de votre entreprise ? On s’explique : si vous avez des milliers de clients, il se trouve probablement dans cette masse des influenceurs, a minima des micro-influenceurs. Vous avez accès à eux, ils connaissent déjà votre marque, ils l’apprécient. Ils attendent juste qu’on leur mettre entre les mains les moyens de la promouvoir.

Pour ce faire, des plateformes comme Q3 Advocacy permettent déjà de mobiliser ces « avocats de marque » en activant tous les leviers d’influence client : avis en ligne, plateformes de recommandations et/ou de conversation, visibilité croisée, co-marketing, etc.

La blockchain à la rescousse

La blockchain, ce n’est pas seulement le Bitcoin ou ses concurrents directs. La technologie s’apprête à envahir tous les domaines de l’économie numérique, depuis la logistique jusqu’à la bourse ou encore les systèmes de fidélité. Son atout est bien sûr de faciliter les relations contractuelles entre des acteurs variés, leurs transactions monétaires et la crédibilité des données, ainsi que leur incorruptibilité. La blockchain est en effet une base de données publique certifiée en permanence par ses « mineurs ».

La technologie blockchain permettra de simplifier les relations entre marques et influenceurs. (Crédit photo : Rawpixel, Pexels)

La technologie s’applique donc idéalement au domaine du Marketing d’Influence, en permettant aux marques de trouver des profils crédibles (car certifiés par d’autres acteurs de la chaîne), entrer en relation contractuelle avec eux facilement, et assurer le paiement de manière fluide, sûre et immédiate.

La plateforme Mavin, actuellement en phase d’ICO (sorte de levée de fonds publique), promet de révolutionner le Marketing d’Influence en développant une blockchain dédiée. Le système devrait ainsi faciliter les relations entre les marques et une infinité d’influenceurs, en particulier les fameux nano-influenceurs. La boucle est bouclée !

La plupart des branches du marketing en ligne étant matures (display, SEO, vidéo, etc.), le Marketing d’Influence est probablement le domaine dans lequel les évolutions s’annoncent les plus excitantes. Continuez à suivre le blog getfluence.com et le compte Twitter @bylinkjuice pour les vivre avec nous !