Le calendrier de contenu est un élément incontournable de toute campagne de Content Marketing. Il doit recevoir une attention toute particulière et être toujours à jour. Il simplifiera grandement l’exécution de la campagne tout au long du trimestre. Pourquoi et surtout comment procéder ? On vous dit tout.

Les objectifs du calendrier de contenu

Construire un calendrier de contenu va vous permettre de remplir certains objectifs déterminants pour la bonne exécution de votre Marketing de Contenu.

1. Visualiser clairement votre campagne pour le trimestre

Vous avez prévu une trentaine de publications. Quel rythme cela représente-t-il ? En déterminant précisément une date de diffusion pour chaque élément, vous vous assurez de ce que vous tiendrez un rythme régulier de diffusion.

Ainsi, vous réaliserez peut-être que le nombre d’articles est trop faible et adapterez vos efforts en conséquence. Typiquement, votre blog devrait recevoir au grand minimum un nouvel article par semaine. En revanche, publier tous les jours pourrait être un objectif trop ambitieux, et cela pourrait se ressentir sur la qualité de chaque pièce.

2. Permettre la coordination des acteurs concernés

Votre contenu n’est certainement pas l’œuvre d’une seule personne, surtout si la nature de ce contenu varie. Rédacteur, story teller, designer, équipe vidéo sont souvent mobilisés et doivent travailler en bonne intelligence. Et ça ne concerne pas seulement les créateurs de contenu. Ainsi, votre community manager a aussi intérêt à connaître à l’avance quel contenu il sera chargé de relayer sur vos réseaux sociaux.

Le calendrier de contenu est le meilleur moyen de s’assurer que chaque partie prenante a conscience des deadlines en jeu. (Crédit photo : Rawpixel, Unsplash)

Le calendrier de contenu est encore plus utile si vous avez recours à des ressources extérieures comme des freelancers, ou encore des médias influents écrivant un article sponsorisé pour vous (via une plateforme de mise en relation comme getfluence.com). Vous vous assurerez ainsi que ces intervenants externes sont sur la même ligne que vos équipes internes.

3. Synchroniser votre contenu avec le temps réel

Prévoir de diffuser du contenu au cours du trimestre est un plan très abstrait. Construire un calendrier de contenu vous permet de synchroniser vos articles avec des dates, saisons et événements précis. Ceux-ci peuvent être liés à la vie de tous les jours (Halloween, Mardi gras, début du printemps) ou spécifique à votre industrie (comme la tenue d’un salon international à forte notoriété).

Un article sur les glaces n’aura pas le même impact en mars versus en août. Cela étant, prenez garde si votre audience est internationale : les saisons sont inversées dans l’hémisphère sud… (Crédit photo : Norbert Levajsics, Unsplash)

Votre contenu résonnera beaucoup plus s’il est lié à la vie réelle. Il sera plus utile et davantage partagé sur les réseaux sociaux.

Comment procéder ?

1. Les meilleures pratiques

Pour votre calendrier, n’utilisez pas un fichier « offline » que vous échangerez par email au gré de ses mises à jour (bonjour l’usine à gaz). Au contraire, hébergez votre calendrier sur le cloud, afin qu’il soit en permanence accessible pour toute votre équipe.

Il y a plusieurs approches, mais généralement les colonnes représentent les jours et semaines, tandis que les lignes permettent de répartir le contenu. Libre à vous de le répartir selon les thèmes abordés, selon les types de contenu (article, vidéo, visuel), selon les supports, ou encore selon les équipes concernées.

Une chose est sûre : il doit être possible de fixer un contenu sur une date précise, au jour près. Dernier point : un fichier fonctionne pour un trimestre, pas plus. À chaque nouveau trimestre son nouveau calendrier.

2. Gagnez du temps avec ces outils

La suite Google avec Google Sheet (un clone d’Excel) sur le Google Drive (stockage en ligne) est idéale en la matière. Vous pouvez même gérer les autorisations, certains collaborateurs pouvant éditer le document, d’autres seulement le commenter. Il existe de nombreux modèles de calendrier éditorial sous Google Sheet que vous pouvez importer.

Le modèle de calendrier fourni par Smarsheet est l’un des plus réussis.

Bien sûr, il existe aussi des outils en ligne dédiés, l’un des meilleurs étant la solution de Percolate. Payant mais plus esthétique et performant qu’une Google Sheet. Par exemple, l’affichage du calendrier est optimisé selon que vous le consultiez sur PC, tablette ou smartphone.

Les fonctionnalités et la souplesse d’utilisation du calendrier Percolate en font un outil performant si votre campagne de Marketing de Contenu est plutôt ambitieuse.

Percolate ne vous a pas convaincu ? Sa meilleure alternative s’appelle Loomly. L’outil propose même des suggestions de sujets à traiter si vous manquez d’inspiration. Il inclue aussi des astuces d’optimisations pour la rédaction de contenu de qualité. Un service très complet !

3. Gardez un peu de souplesse

Assurez-vous que le calendrier de contenu reste flexible. En fonction de l’actualité liée à votre secteur, vous devez pouvoir intervertir deux diffusions ou insérer un nouveau contenu non prévu initialement. Le calendrier éditorial ne doit pas être gravé dans le marbre, contrairement aux autres éléments de la stratégie de Marketing de Contenu. C’est aussi comme ça que vous ferez la différence face à vos concurrents…