Vous êtes blogueur, vous avez conquis une jolie audience, qui suit de près la publication de nouveau contenu et interagit avec vous via les commentaires et sur les réseaux sociaux. Tout ceci a un coût pour vous, notamment en termes d’hébergement, surtout avec un trafic volumineux. Vous avez décidé de compenser ces dépenses et de récompenser vos efforts en testant le native advertising, et plus précisément l’article sponsorisé. Bingo ! Une grande marque est intéressée par votre audience. Vous recevez votre première commande, pour couvrir un de leurs produits. Voici la marche à suivre et quelques conseils pour faire de ce premier partenariat un vrai succès.

1. Vérifiez la compatibilité avec votre ligne éditoriale ou choisissez un angle original

Le plus important pour un article sponsorisé est son intégration harmonieuse avec le reste de votre contenu. Aussi, le sujet couvert doit être un minimum en lien avec votre ligne éditoriale. Ne sacrifiez pas la pertinence de votre contenu sur l’autel de la publicité : vous risqueriez de perdre la confiance de votre audience, qui est votre bien le plus cher.

Il n’est pas interdit de choisir un angle spécifique voire original si celui-ci permet à l’article de mieux s’intégrer à votre ligne éditoriale, et donc a fortiori de mieux résonner auprès de votre audience. Personne ne vous demande de rester sur un registre très généraliste. Vous êtes l’expert numéro 1 sur votre audience. La marque vous fait confiance pour présenter son offre sous un angle adéquat ou original.

2. Publiez-le comme un article classique

C’est primordial : un article sponsorisé est un article avant d’être une publicité. Il doit être publié normalement, comme un article natif sur votre blog. Il est inutile de le différencier outre mesure sur la forme ; aussi, utilisez la même police d’écriture, les mêmes couleurs et les catégories habituelles. L’article devrait aussi être plus ou moins de la même longueur que ce à quoi vos lecteurs sont habitués. Si vous rédigez des articles généralement longs et riches, conservez cette exigence avec ce contenu sponsorisé. Intégrez aussi des visuels comme vous le feriez avec un article classique.

Votre article doit avoir la même forme que les autres. Seule sa nature spécifique doit être clairement indiqué pour le différencier des articles classiques. C’est une exigence éthique et c’est aussi la loi. (Crédit photo : Pixabay, Pexels)

La seule différence à apporter est bien sûr d’indiquer clairement la nature du contenu avec une mention comme « article sponsorisé »,« publi-communiqué » ou un plus subtil (mais tout aussi clair) : « en partenariat avec [nom de la marque] ». Votre audience ne percevra pas négativement cette forme de publicité tant que le contenu reste utile, en adéquation avec votre ligne éditoriale, et que la nature de l’article (sponsorisé, donc) est clairement indiquée.

Enfin, ne désactivez pas les commentaires sous prétexte d’éviter des réactions mitigées qui déplairaient à votre client. Cela serait mal perçu par votre audience. Et ce serait aussi se priver des discussions enrichissantes et réactions positives que pourrait susciter l’article.

3. Soyez authentique !

Ne cherchez pas à reproduire exactement le langage du communiqué de presse ou des documents fournis. Si la marque a recours à des rédacteurs externes comme vous, c’est justement pour éviter un ton trop corporate ou éthéré et sortir des sentiers battus de sa communication habituelle.

L’exigence d’authenticité s’applique au texte mais aussi aux visuels choisis pour illustrer votre article. (Crédit photo : Simon Migaj, Unsplash)

Rédigez donc l’article dans le langage habituel de votre blog, en produisant un contenu authentique, engageant, qui encouragera votre audience à lire ce contenu dans son intégralité.

Si vous couvrez une offre ou un produit, il est vraiment recommandé de l’avoir vous-même testé. Les contenus sponsorisés réussis sont ceux qui offrent une vraie valeur ajoutée aux lecteurs, en leur apportant une information utile ou qui les divertit.

4. Travaillez en bonne intelligence avec la marque

Avant de commencer la rédaction de votre article, veillez à bien lire le brief qui a dû vous être adressé. En particulier, il est très probable que certaines formulations y soient recommandées et d’autres déconseillées.

Il n’est pas dans l’intérêt de la marque de contrôler à outrance, ni d’appliquer aveuglément toutes ses directives. Toutefois, une marque, surtout dans des secteurs sensibles comme le luxe ou la pharmacie, peut avoir des lignes rouges pouvant sembler anodines. Respectez-les tant qu’elles ne vous semblent pas ridicules ou exagérées. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à chercher un terrain d’entente avec le client.

La rédaction d’un article sponsorisé implique des allers-retours avec la marque. Soyez réactifs et constructifs. Et qui sait, une seconde collaboration vous sera peut-être proposée ? (Crédit photo : Pixabay, Pexels)

L’élément le plus important pour la marque est généralement le call to action avec un lien redirigeant vers sa page d’accueil, une landing page spécifique, ou une page produit. Veillez à bien utiliser le lien fourni : il contient certainement un tracking pour permettre d’évaluer plus tard le succès de la campagne.

En conclusion, le plus sûr en la matière est de toute façon de vous assurer que l’annonceur est satisfait avec le contenu rédigé avant de le publier. Cela évitera les mauvaises surprises et maximisera les chances de travailler avec cette marque de nouveau dans le futur.

Toujours en quête de marques avec qui travailler ? Sur getfluence.com, plus de 500 annonceurs – dont de nombreuses agences de marketing – confient des articles sponsorisés à des blogs influents. Inscrivez-vous et décrochez votre premier partenariat !